L’Asie, nouveau marché pour le capitalisme internationnal

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Nouvel Ordre International laisse une plus grande place aux pays émergents depuis la crise de 2008. Pour réguler les flux internationaux qu’ils soient financiers ou humains, chaque acteur doit assumer ses responsabilités, désormais l’Asie a fait plus que irruption sur le théâtre de la gouvernance mondiale; est ce une chance pour la France ?

Dans l’étude « Connecting countries » publiée le 23 septembre  on apprend que :

“50 % des entreprises européennes considèrent leur développement sur de nouveaux marchés comme primordial pour le succès de leur entreprise dans les 3 années à venir”.

Mais aussi que “55 % des entreprises du secteur financier et 51 % de celles des nouvelles technologies prévoient de dépasser leurs objectifs en Asie”.

Encore une fois, les secteurs qui vont réussir à l’étranger sont ceux qui bénéficient d’un avantage comparatif. En revanche une partie de notre industrie reste victime d’un fort dumping entraîné par l’ouverture des Etats. Il reste à se demander si la valeur ajoutée générée par l’industrie financière et celle nouvelles technologies est supérieure à celle produite par les fabricants de biens manufacturés.

Dans un rapport réalisé par l’Agence Française des Investissements Industriels (AFII),  on apprenait que la France dispose “des grandes entreprises parmi les plus innovantes au monde ». Ne Faut-il pas faire confiance aux grands patrons ?

Photo: leeschos(r)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »